Primes Energie : qu’est ce qui change en 2019 ?

En Wallonie, la procédure pour les primes « Énergie » et « Rénovation » va être modifiée. La décision finale du gouvernement est prévue pour fin février avec une mise en oeuvre au printemps 2019. En plus du changement de procédure, les montant alloués seront également actualisés. Le but est d’avoir une procédure moins complexe (une seule demande pour l’ensemble des travaux d’économie d’énergie et/ou de rénovation) basée sur un examen global du bâtiment grâce à un audit obligatoire.

D’ici l’entrée en vigueur du nouveau système

À ce jour, les montants et la procédure restent identiques à 2018.

Une fois le nouveau système mis en place

L’avertissement préalable va être supprimé et remplacé par une collaboration avec un auditeur. Celui-ci déterminera les travaux à faire et dans quel ordre les réaliser. Les investissements seront donc hiérarchisés, afin d’arriver à une efficacité maximale. Cette personne sera votre principal interlocuteur avec l’administration. Il suivra votre demande de primes, leur bonne réalisation, leur contrôle. Enfin, il établira le rapport final qui permettra le paiement des primes.

Ses conseils vous permettront de faire les bons choix, les plus rentables, tout en étant bien informé et conseillé. De plus, vous gagnerez du temps dans les démarches administratives car cet auditeur sera votre unique interface avec l’administration. Ses prestations seront en grande partie financées par une prime d’audit.

Voici la nouvelle procédure, telle qu’annoncée par la Région wallonne :

  1. Réalisation d’un audit : Condition préalable à toute demande de primes.
  2. Introduction de la demande : La demande de primes effectuée couvrira à la fois le rapport d’audit et les investissements éligibles repris dans le rapport d’audit. Pour la suite du processus, le demandeur entrera uniquement en contact avec l’auditeur.
  3. Paiement de la prime audit et calcul des primes : L’introduction de la demande de primes entraînera automatiquement le paiement de la prime.
  4. Réalisation des travaux : Le demandeur devra réaliser les travaux dans le respect des travaux hiérarchisés par le rapport d’audit.
  5. Paiement des primes relatives aux investissements : L’enregistrement du rapport de suivi des travaux permettra la liquidation des primes. Cet enregistrement devra être accompagné de l’actualisation éventuelle des données communiquées lors de l’introduction de la demande de primes et de la production des factures relatives aux investissements pour lesquels une prime est demandée.

Montant des primes et revenus indexés pour 2019

Le montant des primes est lié à votre revenu imposable, établi sur base du dernier calcul de vos impôts. Du montant total de ces revenus, déduisez 5.000 euros par enfant à charge ou par personne handicapée faisant partie du ménage. Après cette déduction pour personnes à charge, vous obtenez un revenu de référence à comparer aux catégories de revenus fixées par la Région wallonne (voir le tableau ci-dessous avec les montants de revenus indexés pour 2019).

Et en région bruxelloise ?

Le budget des primes va être renforcé, ce qui permettra d’augmenter les primes pour l’isolation des murs et pour l’installation d’une chaudière à condensation. Comme en Wallonie, le montant des primes est lié au dernier revenu imposable connu. Pour 2019, il a été décidé de simplifier le système en harmonisant à la hausse les plafonds de revenus pour les primes Energie et pour les primes Rénovation.

Voici donc les nouveaux montants des catégories de revenus :

 

Ces plafonds de revenus sont :

  • majorés de 5.000 euros si tous les membres du ménage ont moins de 35 ans.
  • majorés de 5.000 euros par personne fiscalement à charge.